Forum de mangas, de jeux vidéos et de culture japonaise !
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Le changement de pseudo est possible !
Le réglement général n'est pas fait pour faire joli ! Il est là pour être lu et respecté ! De même pour le réglement du RPG !

Partagez | 
 

 La langue japonaise : tout un art

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kurosaki Ichigo
Le 15 gagnant
Le 15 gagnant
avatar

Féminin Scorpion Chèvre
Messages : 1151
Date d'inscription : 22/07/2011
Age : 26
Emploi/loisirs : Lycéen/Shinigami remplaçant

Feuille de personnage
Univers: Sonic (Mobius) / Bleach
Nom: Shirokaze / Kurosaki
Prénom: Windy / Ichigo
MessageSujet: La langue japonaise : tout un art   Sam 15 Oct - 21:23

En tant qu'amateur de mangas, on a tous voulu un jour comprendre un minimum le japonais. Mais en voyant les multiples signes formés de traits qui nous semble si compliqués, on finit par laisser tomber et rester dans le romaji, voir que dans l'oral avec des expressions si souvent répétées dans les animes qu'on les retient.

Au final, faut savoir déjà que question grammaire, le français est plus compliqué. Ca motive pour persister à apprendre le japonais ?
Dans ce cas, commençons.

Avant toutes choses, il faut bien saisir la prononciation. Le romaji, c'est bien, mais faut savoir le parler sans écorcher la langue.


I) La prononciation du japonais

Le truc de bien avec la prononciation, c'est qu'il y a très peu d'exception voire pas du tout, contrairement au français.

- Les A, I et O se prononcent respectivement comme A de Ami, I de Idée et O de mOt.
- Les U et E japonais se prononcent OU et É.
- Les Â, Ê, Î,Ô et Û sont des voyelles longues. Les voyelles longues comme Ô peuvent être écrites de différentes manières : Ô ou OU.
- Le CH japonais correspond au TCH français (comme dans TCHao (voire Ichigo)). Par contre, le SH est prononcé CH comme CHauve (voire Ishida).
- Le F japonais a un son intermédiaire entre le H expiré et le F français.
- Le H est toujours expiré en japonais.
- Le J japonais est toujours prononcé DJ comme "Jedi" ou "Jean" (le pantalon).
- Le N devant les B, M et P est prononcé M. (Ganbare se prononcera Gambare)
- Le R japonais se situe entre le R légèrement roulé et le L français.
- Le U est souvent muet quand il se place en fin de mot. (desu se dit déss et non déssou).
- Le V n'existe pas en japonais, il est remplacé par B (dans l'opening One Piece "Bon Voyage", la chanteuse dit "Bon Boyage")
- Le son W japonais est celui qu'on entend au début du mot Week-end. (donc pas de W comme dans "wagon").
- Lorsque deux consonnes se suivent, les japonais ne font pas de liaison. (Sebastian se dira Sebasuchan et Grimmjow donnera Gurimmujow)
- Lorsque le mot se finit par une consonne non muette, on prononce O à la fin ou U lorsque ça se finit par le son "qu-". (Vincent => Bineceneto, Lloyd => Lloydo, Link => Linkku, Sonic => Sonikku)


Une fois que l'on a bien saisi la prononciation ( car il faut savoir que ce n'est pas parce qu'un mot se prononce de telle manière que ça s'écrit forcément pareil en romaji), on peut passer au niveau supérieur : l'apprentissage des écritures.
Il y a 3 grands types de système d'écriture : le katakana, l'hiragana et le redoutable kanji (le romaji ne compte pas, vu que c'est juste une retranscription des 3 types d'écritures en caractères occidentaux)


II) Les styles d'écritures

A) Le katakana

Pour faire simple, voici le récapitulatif de l'ensemble des katakanas


Ce sont les plus simples à reproduire et à retenir.


B) L'hiragana

Voici un récapitulatif des hiraganas


Un peu plus compliqué là, hein ? C'est le premier type de caractère que je m'acharne à apprendre ces temps-ci.


C) Le kanji

Là, il n'y a pas de tableau type. Il faut vraiment avoir bien maîtrisé les deux autres types d'écritures (ou bien les avoir sous les yeux) pour s'attaquer au kanji.
Les kanjis sont des caractères chinois (idéogrammes) adaptés au japonais. Contrairement aux hiraganas et katakanas, ils ne sont ni des lettres, ni des syllabes. Un kanji est un ensemble de traits, tracés dans un ordre et un sens précis, ayant plusieurs significations et prononciations.

D'abord, il faut savoir que les kanjis ont été introduits au Japon à partir du Vème siècle de notre ère. Avant ça, le japonais était une langue non écrite. Les kanjis ont alors dû être adaptés à la langue japonaise. Ainsi, ils ont deux lectures : l'une phonétique on-doku ou on-yomi qui est la lecture chinoise (la plus compliquée), l'autre, japonaise, kun-doku ou kun-yomi.
A certains kanji peut ne correspondre qu'une seule lecture : kun-yomi. C'est le cas des kanjis natifs du Japon (le kokuji), c'est-à-dire qui n'ont aucune origine chinoise, ou encore, une seule lecture on-yomi car elle serait la même en kun-yomi... La question est de savoir quand utiliser telle ou telle lecture. Malheureusement il n'y a pas de règle stricte… Seul le contexte peut aider.

En général, la lecture on-yomi s'applique aux kanjis composés. Il y a cependant des exceptions à cette règle.
Quant à la lecture kun-yomi, elle est préconisée dans le cas de kanjis utilisés seuls, des radicaux des verbes et des adjectifs. Cependant, encore des exceptions peuvent s'ajouter : les noms de famille qui peuvent être un mélange de kun-yomi, on-yomi...
Par exemple, le kanji se prononce "sen" quand il est utilisé seul (pour dire "mille") alors qu'il est prononcé "chi" lorsqu'il est associé à un autre kanji (comme pour 千代 prononcé "chiyo" qui veut dire "centaines d'années"). On constate, pour les nombres en japonais, qu'on préfèrera la lecture on-yomi, sauf pour les chiffres 4 et 7. Par superstition, 4 [shi] et 7 [shichi] se rapprochant trop du mot "mort" prononcée "shi", on préfèrera utiliser yon et nana.

Les kanjis sont donc de différents types : simples ou composés.
Ils sont composés en plusieurs parties : une clé qui donne le sens, une autre partie qui donne la prononciation et encore d'autres parties qui sont plus ou moins liés au sens du kanji. Si on sait reconnaître la clé, on peut discerner plus ou moins le sens d'un kanji même si on le voit pour la première fois. Encore faut-il pouvoir la voir cette clé... On en compte environ 214.

Mise en application :

Signification : livre, racine, base, origine, compteur pour objets cylindriques
Prononciations : HON (prononciation on-yomi) / moto (prononciation kun-yomi)
Clé : (l'arbre)
Nombre de traits : 5
Exemples de mots : (hon) livre, 山本 (yamamoto) nom propre, 基本 (kihon) fondation/base

La prononciation et la signification dépendent donc de la facon dont les kanjis sont combinés. Un mot peut associer kanji + hiragana.
Pour débuter l'apprentissage des kanjis, des manuels et livres proposent la lecture en furigana (composé d'hiragana et de katakana) qui se place au-dessus du kanji et qui indique sa prononciation. Ils sont souvent trouvables dans les mangas originaux.

Exemple :
Spoiler:
 

Enfin, pour écrire un kanji, il y a des règles à suivre :


Et voici les différents sens de tracés :




Source : http://www.crapulescorp.net / http://fr.wikipedia.org/wiki/Kanji / Le magazine mensuel Made In Japan N°20.

Voilà, voilà pour le moment =)

~__________________________________________________________________________________________~


Spoiler:
 

[Deux Like a Star @ heaven de WolfBoy / Quatre Like a Star @ heaven d'Atomnium / Une Like a Star @ heaven de Hina / Une Like a Star @ heaven de Thalie / Deux Like a Star @ heaven de Toboe / Une Like a Star @ heaven de Haken Browning / Une Like a Star @ heaven d'Allys Petite Sadik]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tidus
Calamité
Calamité
avatar

Masculin Bélier Singe
Messages : 113
Date d'inscription : 04/09/2011
Age : 26
Localisation : Entre Zanarkand et Konoha.
Emploi/loisirs : Yuniste

MessageSujet: Re: La langue japonaise : tout un art   Lun 17 Oct - 16:54

Très intéressant ce petit cours de japonais, merci. =3
Et par rapport à ce que tu disais sur 千 qui se prononce "sen" mais "chi" quand associé à un autre kanji, il faut voir le film "Chihiro", quand la sorcière enlève les 2 derniers kanjis de son prénom, Chihiro devient Sen. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cissnei's tears
Despote d'opérette
Despote d'opérette
avatar

Masculin Cancer Chèvre
Messages : 948
Date d'inscription : 01/08/2011
Age : 27
Localisation : Zombie-Loan

Feuille de personnage
Univers: Tekken
Nom: Williams
Prénom: Nina
MessageSujet: Re: La langue japonaise : tout un art   Mer 9 Mai - 14:20

Très instructif, ne serait-ce qu'au niveau de la prononciation, je ne savais pas tout!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grimmjow-sama
Otaku pro

Masculin Lion Cochon
Messages : 320
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 23
Localisation : Caché
Emploi/loisirs : geaker, streamer

MessageSujet: Re: La langue japonaise : tout un art   Mer 9 Mai - 16:17

très instructif, notement sur l'écriture japonaise, je connaissais le romanji et le kanji (les plus connu à mon avis), mais je ne connaissais pas les deux autre...

Sinon, j'ai moi aussi deux-trois petit truc à ajouter dans ce cour (entre parenthèse, la prononciation phonétique)

Les titre de civilité

San (sa-n): Ce titre est particulièrement utile, c'est l'équivalent de "Monsieur" ou "Madame". à utiliser avec les inconnu, ou les personne envers qui on a un rapport neutre.
Kun (kou-n): Ce titre ne s'utilise qu'avec les garçons qui sont plus jeune que vous.
Chan(t-cha-n): Ce titre affectif ne s'utilise qu'avec vos amis, votre famille ou avec des enfants.
Sensei (sé-n-sé): Ce titre désigne à la base les professeurs, mais il peut aussi s'utilisé avec les médecins ou toute personne susceptible de vous apprendre quelque chose
Sama (sama): Ce titre est utilisé pour désigné quelqu'un de supérieur à vous dans une hierarchie (votre patron, chef...) ce titre est une grande marque de respect

Les chiffres

relativement facile lors ce qu'on a appris le principe, dans un premier temps, il suffis de connaitre tout les chiffre de 1 à 10

1: Ichi (Itchi)
2: ni (ni)
3: san (comme pour le titre de civilité)
4: yon (yo-n) ou shi (shi)
5: go (en japonais, le G est prononcé comme dans guitare)
6: Roku (Lok-)
7: Nana ou shichi (shitchi)
8: hachi (hatch-)
9: Ku (Kou) ou Kyu (kyou)
10: Ju (Jyou)

ensuite, pour compté de 11 à 19, il suffi de faire 10+ l'unitée

11: Ju-Ichi
12: Ju-ni
13: Ju-san
ect...

à partir de 20 jusqu’à 99 il faut faire le dizaine X 10 + l'unitée

20: Ni-ju
21: Ni-ju-ichi
22: Ni-ju-ni
23: Ni-ju-san
...
30: san-ju
...
40:yon-ju
...
50: go-ju
...
60: Roku-ju
...
99: Ku-ju-kyu

enssuite, on reprend le même schémas pour tout le reste

100: Hyaku
101: hyaku-ichi
102: hyaku-ni
110: Hyaku-ju
158: hyaku-go-ju-achi
200: Nihyaku
300: sanbyaku
400: yonhyaku
500: gohyaku
600: roppyaku
700: nanahyahku
800: happyaku
900: kyuyaku

1000: sen (c-è-n)
3000: sanzen
8000: hassen

10 000: Ichi man
11 000: Ichi-man Issen

100 000: Juman
110 000: Juichiman
190 000: jukyuman

1 000 000: hyakuman

10 000 000: Issenman

100 000 000: Ichioku

1 000 000 000: Juoku

10 000 000 000: Hyakuhoku

100 000 000 000: Issen hoku

1 000 000 000 000: Ichou

source: Crapulcorp: http://www.crapulescorp.net/japonais/cours/vocabulaire/chiffres.php5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La langue japonaise : tout un art   

Revenir en haut Aller en bas
 

La langue japonaise : tout un art

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vesper * langue de vipère ou langue tout court, elle est là pour vous (dé-)servir
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» la langue d'enseignement,facteur de pauvreté
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nippon No Kokyû :: 
Coin Otaku
 :: Culture japonaise
-